Pour la première fois en France, un bébé est né après une greffe d’utérus.

C’est une grande première en France. Un bébé est né à la suite d’une greffe d’utérus dont avait bénéficié sa mère, ce mercredi 17 février à Paris. Ce type de greffe avait déjà permis des naissances dans d’autres pays.

La mère âgée de 36 ans, avait bénéficié en mars 2019 de la première greffe d’utérus française, avec l’utérus d’une donneuse vivante : sa mère âgée de 57 ans. Née sans utérus, la patiente greffée est atteinte du syndrome de Rokitansky, une pathologie qui touche une femme sur 4 500 à la naissance.

Cette grossesse constitue un espoir pour les patientes nées sans utérus ou celles auxquelles il a dû être enlevé (cancer).

Il y a eu autour de vingt naissances dans le monde, après greffe utérine. La première a eu lieu en Suède en 2014. La naissance, survenue un an après la transplantation. La donneuse vivante avait 61 ans.